Engagés pour l'eau et l'assainissement urbains

Mensaje de error

Deprecated function: The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls en _menu_load_objects() (línea 579 de /var/www/html/includes/menu.inc).

Reducción y control de fugas

Sumario

LYDEC alimente 500.000 clients en eau. Au début de la concession, en 1998, le rendement technique est de l’ordre de 60 %. Le réseau comprend 180 km de conduites primaires et 3.120 km de secondaires et tertiaires. Structuré en 7 étages de pression, il n’existe aucun équipement de recherche de fuites, dont le nombre déclaré est, par mois, de 80 sur conduites et 3.200 sur branchements.

Descripción: 

Description des services de recherche de fuites :

1. La réduction des pertes était l’une des tâches nécessaires à l’amélioration du rendement du réseau, qui a été prise en charge par un département structuré en 4 unités :

  • unité comptage : renouvellement des compteurs, enquêtes, études, gros compteurs,
  • unité analyse et suivi des résultats,
  • unité comptage de production,
  • unité réseau : feeders, comptage sectoriel, recherche et réparation des fuites.

2. Recherche des fuites

4 équipes ont été créées pour procéder à de la recherche de fuites, chacune équipée d’un corrélateur acoustique. Elles étaient précédées par une équipe en charge de la pré localisation acoustique. Les équipes décentralisées étaient en charge des travaux préparatoires (nettoyage des vannes, des bouches à clé, etc..).

Sur le réseau primaire, 44 fuites ont été trouvées le long de 277 km de réseau entre janvier et octobre 2000.

Sur les réseaux secondaires et tertiaire, 465 fuites ont été trouvées sur des conduites du réseau et 2.400 sur des conduites de branchements (soit 2.865 fuites invisibles), plus 125 fuites sur des vannes et 5.100 à l’intérieur d’ouvrages accessibles (boite de branchement, chambre de vannes, etc.. ; - soit 5.225 fuites semi-visibles), le long de 4.200 km de conduites inspectées (certaines ont donné lieu à plusieurs campagnes), de janvier à octobre 2000.

3. Réapparition des fuites

Deux zones pilotes ont été choisies pour y analyser la réapparition de fuites. Il a été montré que les fuites trouvées n’étaient pas celles qui avaient été réparées préalablement, mais de nouvelles fuites. Ces fuites apparaissaient surtout sur des conduites en amiante ciment.

Évolution du rendement de 1998 à 2000

La facturation étant trimestrielle, les rendements sont calculés par trimestre. En valeurs arrondies, le rendement du réseau est passé de 60 % à 70 % en deux ans.